samedi 15 novembre 2014

Dans l'Organe de Vielsalm, il y a bien longtemps

L’Organe   de Vielsalm du 12 novembre 1911 relate une série de vols commis dans la région par la même bande semble-t-il.
À Goronne dans la nuit du 4 au 5: ils ont pénétré chez M. Halin par le soupirail mais n’ont rien pu emporter, une servante ayant donné l’alerte ; chez H.J. Burton, fermier de M. Halin, ils ont volé une montre et un porte-monnaie contenant 0,90 centimes [ !] et ont abandonné une bouteille de vin non débouchée ; chez M. Maréchal ils se sont appropriés le contenu des comptoirs du café et du magasin (environ 12 frs) et  une pipe. Trouvant le lard de M.Maréchal à leur goût, ils en ont mangé 1/2kg avec pain et beurre, le tout arrosé de café au lait. Après cela, ils ont été vérifié l’armoire de M. Jean-Pierre Fraiture mais en vain car tout était mis en sûreté .Chez M. Orban ils ont bu  un litre de crème et volé un franc dans un tiroir. Chez M. Fraiture-Grandjean, ils ne purent aller plus loin que l’écurie. Enfin vers 4 h du matin ils voulurent entrer chez M. H.J Comté mais celui-ci étant sur le point de partir avec un camarade qu’il attendait demanda : « Est-ce ti qu’ès là , Djôzef ? », ce qui les fit fuir.  Après cette nuit bien remplie, ils allèrent sans doute se reposer.
À Arbrefontaine dans la nuit du 5 au 6, sans doute les mêmes ont  pénétré chez M. Barbette où ils n’ont rien trouvé à leur goût puis n’ont pas réussi à forcer la porte de M. Poitoux. Ayant les souliers crottés , ils sont entrés chez M.Marchal F. et ont usé une boîte de cirage, ont mangé un pot de crème chez M. Jos.Maréchal puis ont enlevé 16 frs chez Mme Vve Barbette-Aubinet et 2,50 frs chez M. Alex Gaspard, n’ont rien trouvé chez M. Massoz puis ont été reçu à coup de fusil chez M. Bertrand Joseph ! Voyant que cela se gâtait, ils allèrent à Hierlot alléger le porte-monnaie de M. Baiwir d’une somme de 35 frs. La police est sur pieds et l’on espère que ces chevaliers de la pince monseigneur se feront bientôt coffrer.

En attendant, voilà des gens qui n’ont pas perdu leur temps !

Toujours des exploits de voleurs dans l’Organe du 19 novembre 1911 : l’église de Stavelot a reçu leur visite. Après avoir détérioré la châsse de St-Remacle dans le but d’enlever des pierres précieuses, ils se sont appropriés des statuettes et un christ en cuivre massif.
Dans l’Organe du 26 novembre 1911 : le val de la Salm, après les fêtes somptueuses du Rallye-Vielsalm reste en liesse par les réjouissances beaucoup plus modestes  mais peut-être plus vives du monde ouvrier. C’est en effet jeudi le jour consacré au culte de St-Clément, patron des ardoisiers auxquels se joignent ici les travailleurs de la pierre, schiste ou coticule. Pour qui connaît les dangers et les difficultés de notre industrie ce jour de repos et de liesse est certes bien mérité. Le dur labeur de ces gens procure au val de Salm des ressources considérables et y crée un bien-être familial qui , joint aux produits du sol,  font de ce délicieux coin d’Ardenne un véritable nid de gens heureux.
Et dans le même journal, on signale que vendredi soir, l’automobile de M. Pelzer de Verviers a culbuté à l’entrée du pont de Trois-Ponts. Patron et chauffeur seraient gravement blessés.


                                                                           Robert NIZET

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Quelques précisions sur la chapelle St-Roch à Arbrefontaine

Dans une de ses chroniques, parues dans le journal publicitaire « Ourthe-Amblève », OURTHAM alias Charles PIERARD (+ 1973) signalait : « La...