jeudi 6 août 2009

Description de la commune de Vielsalm, en 1838.

( publié dans P. VANDERMAELEN/ F.-J. MEISSER, Dictionnaire géographique : Province du Luxembourg, Bruxelles, 1838)



VIELSALM, commune et chef-lieu du canton de son nom ; de l’arrondissemnt et à 10 lieues ½ N.N.E. de Neufchâteau ; à 12 lieues N. d’Arlon, et à 13 lieues N. de Luxembourg.
Ses dépendances sont : Bèche, Bartonville, Comté, Garonne, Neuville, Petit-Han, Reucheux, Salmchâteau et Ville du Bois.

HYDROGRAPHIE : elle est traversée par la Salm.

SOL : Cette commune offre une surface montagneuse ; terrain argileux et schisteux ; on y exploite des carrières d’ardoises et de pierres à repasser.

AGRICULTURE : Les récoltes s’élèvent annuellement à environ 2 000 rasières de seigle, 3 300 d’avoine et 12 000 de pommes de terre.
Animaux domestiques : 60 chevaux, 4 poulains, 1 041 bêtes à cornes, 304 veaux et 200 porcs. On y élève des abeilles.

POPULATION : 2 958 habitants.

HABITATIONS : Cette commune se compose de 580 maisons. Il y a une église, 6 chapelles et une prison.

COMMERCE ET INDUSTRIE : Il y a 2 tanneries, un moulin à tan, 4 moulins à farine, 13 carrières d’ardoises et 15 carrières de pierres à repasser en exploitation.

ROUTES ET CHEMINS : Il ne s’y trouve aucune grande route.

HISTOIRE :
L’auteur de la grande histoire de Luxembourg en 8 vol. in 4°, Jean Bertholet, est né à Salm et mort à Liège en 1775.

SALM, rivière qui prend sa source à l’E. du grand bois situé au couchant d’Amonster, sous le nom d’eau de Glain, qu’elle conserve jusqu’à Saint-Martin, quitte la province de Luxembourg un peu au N. du Petit Halleux et va se jeter dans la rivière de l’Emblève qui est elle-même un affluent de l’Ourthe.

SALM CHÂTEAU, dépendance de la commune de Vielsalm.
Le nom de Salm est celui d’un comté, fief de Luxembourg et d’une maison divisée vers 1200 en deux branches principales, Salm en Ardenne et Salm en Lorraine, et subdivisée par la suite.
Hermann Ier, fils de Gilbert et frère de Conrad, comtes de Luxembourg, est le fondateur de la maison de Salm, dont le siège primitif est en Ardenne ; c’est ce Hermann qui a été nommé empereur l’an 1081 par les adversaires de Henri IV.
Henri I, † 1165, fils de Hermann II, petit-fils de Hermann I, laissa deux fils ; l’un Henri II, † 1224 est le chef de la branche de Salm en Lorraine ; l’autre, Conrad continue la maison de Salm en Ardenne.
Le quatorzième comte de Salm en Ardenne, Henri VI, survécut à son fils unique Henri, tué en 1408, à la bataille d’Othée, et en 1416, institua héritier Jean VII, seigneur de Reifernheid, chef de la maison dite Bas-Salm, subdivisée aujourd’hui en plusieurs branches.
Vers 1560, Simon, comte de Salm en Lorraine, mourut laissant une fille unique, Jeanne qui épousa Jean, Wild et Rhingraf ; celui-ci est le chef de la maison princière de Haut-Salm, également subdivisée en plusieurs branches (voyez l’Eiflia illustrata de SCHANNAT, publiée par BAERSCH, tome I, tab.XXXI).

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Quelques précisions sur la chapelle St-Roch à Arbrefontaine

Dans une de ses chroniques, parues dans le journal publicitaire « Ourthe-Amblève », OURTHAM alias Charles PIERARD (+ 1973) signalait : « La...