jeudi 20 août 2009

Documentation au sujet de la rivière de GLAIN en aval de Salmchâteau.

I. Textes d’archives :

970. « per ipsam Alsenam usque ubi in Glanem ingreditur ; deinde traversum Glane musque Albam Fontanam »
(HALKIN et ROLAND, Recueil des chartes de l’abbaye de Stavelot-Malmedy, t. I, p.22)

814. « et inde per ipsam Alsemanm usque ubi in Glanum rivolum ingreditur ; et deinde ultre Glanum usque ad Albam Fontem »
(HALKIN et ROLAND, Recueil des chartes de l’abbaye de Stavelot-Malmedy, t. I, p.65)

950. « Glanum rivulum ingreditur ; et deinde ultre Glanum »
(HALKIN et ROLAND, Recueil des chartes de l’abbaye de Stavelot-Malmedy, t. I, p.162)

1481. « les dits masuiers ne peut prendre paçon dedans glaind »
(G. REMACLE, Vielsalm et ses environs, 1968, p.246)

1486. « item die fischerei in der glane »
(FAHNE de ROLAND, Codex diplomaticus Salmo-Reifferscheidanus, 1866, p.259)

1570. Christophe de MANDERSCHEIDT, abbé de Stavelot, donne en accense à Jean, fils Etienne de TROISPONT, une « islette » située dans la rivière de Glain, par dessus les Trois-Ponts »
(et ROLAND, Recueil des chartes de l’abbaye de Stavelot-Malmedy, t.II, p.586)

1586, 22 août. « Contract pour l’érection du pont devant les maisons des trois ponts sur la rivière de glain, pour 140 dallers »
(A.E.L., Stavelot-Malmedy, I/309, p.193)

1590, 20 mai. « ung pré gisant pardessouz la Vieille Saulme en rivage, tenant … du loing au costel de l’eau de glain »
(CS 1587-1622/9vo)

1592, 22 septembre. « Anthoine de Bellevaux brasseur inhabitant à la Vielle Saulme » achète « un pré … interiacceant entre l’eau du Glain et le grand chemin »
(CS 1597-1603/17)

1595, 28 mai. « une troisième part, … environné tout à l’entour de l’eau de Glain »
(CS 1587-1622/39)

1599, 13 juillet. « ung pré situé au fourdon pré, ioingnant d’un costé à Bertrand Gengoulx de Ryncheux et de l’autre à l’eau de Glain »
(CS 1597-1603/80)

1601. « 1601, 20e janvier, le Receveur Bex rend à Jean Denys des Trois Ponts mayeur de Fosse une venne située sur la rivière de Gleen que tenoit auparavant Jacque Jean Denys des dts Trois Ponts »
(A.E.L., Stavelot-Malmedy, I/309, p.191)

1604, 30 août. « sa part d’un petit pré situé en moreau-faingne, joingnant pardesseur à Jean Wilhelme de la Vielle Saulme et pardessouz à l’eau de Glain »
(CS 1602-1609/96)

1604, 12 novembre. « Servais Guilhaulme demourant au bas chasteau présent et acceptant un pré extant à la hairongue tenant … à l’eau de Glain »
(CS 1602-1609/102)

1605, 20 septembre. « un pré gisant desseur la venne du moulin [de Vielsalm] ioingnant … inférieurement à la rivière de Glain »
(CS 1602-1609/125)

1608. « un pré … tenant … pardessouz à Jean Winand [de Grand-Halleux] et d’un autre endroit à l’eau de Glain »
(CS 1602-1609/237)

1612, 11 avril. « tous tels sartages … extant au ban des Halleux pardeça la rivière de Glain scavoir à l’endroit de la petite Halleux »
(CS 1611-1615/33)

1614, 13 juin. « Gillet Colla du Mont a vendu … toute son appartenance es sartages pardeca l’eau de Glain du costé de la grande Halleux »
(CS 1611-1615/116)

1619, 27 avril. « Jean frenson de Rynscheux … vend … sa troisième part de certain héritage dict communément les Islettes de St Gengoulphe circuites de la rivière de Glain »
(CS 1617-1620/71vo)

1622, 6 juillet. « Catherinne veufve de feu Jean frenson de Rynscheux … vend une engagère … tenante d’un costé à la rivière de Glain de l’autre au pré de Jean du fourny »
(CS 1620-1625/8vo)

1623, 30 mai. « trois charées de foing … à prendre au pré Jean du fourny situé pardessous Rynscheux tenant à la rivière de Glain »
(CS 1620-1625/53vo)

1627, 2 janvier. « Pierre Jacob le ieune d’Ennalle … vend … une pièce de pré scis au loing de la rivière de Glain tenant pardessouz au wys »
(CS 1625-1627/77)

1627, 28 juin. « Nicolas Burthon … met es mains de Thomas musnier de la Vieille Saulme … une faingne scise pardessouz golonfaix tenante à la rivière de Glain »
(CS 1625-1627/121)

1628, 27 juillet. « Gillette fille de feu Piron du pont demourant à Hourt … oppignore … toutes telles terres sartables … gisans pardela la rivière de Glain du costé de la petite Halleux »
(CS 1627-1631/68)

1692, 23 juillet. « Les islettes entières … s’extendantes desoubs jusqu’au prez possédé par Léonard le moisne … tout du loing à l’eau bannale dit glain »
(CS 1683-1718/113vo)

1722, 16 mai. « Le sieur Michel Jacob … a demandé et obtenu ban et relief des biens … consistans en un prez dit le prez au Gottay joindant d’un costé à la rivière de Glain »
(CS 1702-1725/300)

1722,15 mai. « un prez dit le prez au Gottay ioindant dessous à la veuve Gérard Comté de Rencheux, d’un coté à la rivière de Glain »
(CS 1702-1725/300)

1729, 13 mai. « Jean Josse de petite halleux assisté de Jeanne sa femme … ont declaré avoir vendu … un preid scitué au finage de Salme, lieu dit desautrin preid, joindant … du long de la rivière de glain »
(CS 1726-1730/105)

1737, 14 mai. « un petit morceau de champs situé en lieu dit à la fosse rolette joindant … d’embas à l’eau de galin »
(CS 1737-1741/26)

1737, 7 octobre. « une prairie sise au delà du pont du moulin de vielsalme vers Rencheux tenante … dessous à l’eau de glain »
(CS 1737-1741/81)

1738, 9 septembre. « une prairie gisante au finage du Hourt … tenante d’un costé au chemin du Seigneur et l’autre à la rivière de glain »
(CS 1737-1741/200)

1738, 9 décembre. « une prairie gisante au finage du Hourt … tenante d’un coté au chemin du seigneur et de l’autre à la rivière de glain »
(CS 1737-1741/200)

1740, 28 janvier. « Jean Sevrin du hourt … vend … certain morceau de preid gisant en lieu de glain tenante … à l’eau de glain »
(CS 1737-1741/308)

1740, 24 août. « son pré situé au dit Salmchâteau joindant d’un costé … à la rivière du Glain »
(CS 1737-1741/364)

1740, 20 décembre. « item un morceau de bois appelé la heche finage de Rencheux, joindant … à l’eau de glin »
(CS 1738-1749/79)

1741, 10 octobre. « la prairie dite pirenne … joindante d’un coté au Bois le maire d’autre à l’eau de Glain »
(CS 1737-1741/451)

1741, 10 octobre. « une prairie gisante au finage de Rencheux en lieu dit entre deux Roches joindante d’un côté à l’eau de Glain d’autre au bois d’aisance »
(CS 1737-1741/450)

1741, 10 décembre. « une prairie gisante au finage de Rencheux en lieu dit entre deux roches joindante d’un coté à l’eau de Glain »
(CS 1737-1741/450)

1743, 30 juillet. « une prairie gisante en lieu dit le pont des perches joindants d’un côté au chemin et de l’autre à la rivière de Glain »
(CS 1741-1747/167)

1744, 7 juin. « une prairie gisante dans la basse ville joindante d’un côté à l’eau de Glain et d’autre au chemin du Seigneur »
(CS 1778-1780/142)

1749, 29 juillet. « le sieur Erich Adolphe Ruth haut officier … a vendu … le prez dit le pouriprez à l’eau de la vallée joindant … du couchant à l’eau de Glain »
(CS 1749-1753/55)

1755, 1 avril. « une certaine prairie lieu dit le pré à lonai tenant … du couchant à Henri Georis du dit Hourt, et du septentrion à l’eau de Glain »
(CS 1753-1757/422)

En 1755, les biens possédés « par l’Eglise paroissiale de Vielsalm » comprenaient notamment :
- « une troisième [prairie] de 800 [verges] joignant du levant et du septentrion à l’eau de glain »
- « une quatrième [prairie] de 101 [verges] joignant du couchant à l’eau de glain, du levant au douaire du curé ».
- « une cinquième [prairie] de 107 [verges] joignant … du levant au douaire, du couchant à l’eau de Glain ».
- « une sixième [prairie] de 103 [verges] joignant du couchant à l’eau de glain … et du levant au douaire du curé »
- À « Salmchâteau un enclos dit le courtil fontaine de 12 [verges] entouré du chemin et de l’eau de Glain »
(A.G.R. Jointes des amortissements, n°898)

En 1755, également, les « biens possédés par l’église de St Laurent aux Halleux appendice de l’église paroissiale de Salm » comprenaient notamment :
- À « grande Halleux une prairie dite es Renorée » joignant « du couchant à l’eau de glain ».
- « une prairie joignant du levant à George Gengoux de grande Halleux … du couchant à l’eau de glain »
- Le pré dit le quarai joignant du levant à Henri Mathieu L’anfant de la petite Halleux … du couchant à l’eau de glain »
- À « Hourt une prairie dites les Rondes écobenées du levant et du couchant à l’eau de glain »
- À « Hourt le pré dit à Lonai joignant … du midi à l’eau de glain »
- À « Petite Halleux un pré dit es glain joignant du levant à l’eau de glain »
(A.G.R. Jointes des amortissements, n°898)

1757, 14 septembre. « la prairie à l’eau de la vallée … tenant du couchant à l’eau de Hermanmont et à la rivière de glain »
(CS 1753-1757/404)

1762, 6 décembre. « une fange dit communément la fange du hourt … du levant aboutissant à l’eau de glain lez le pont »
(CS 1762-1768/135)

1764, 12 janvier. « une prairie au fumage de petite halleux en lieu dit es eglins joignant … du levant à la rivière de glains »
(CS 1762-1768/308)

1766, 1 avril. « Laurent Gengoux de Mont petit Halleux … cède et transporte … un morceau de prez situé … desous à l’eau de Glain »
(CS 1780-1783/161)

1766, 5 avril. « le pré dit Liette entouré de deux côtés de la rivière de glain » à Petit-Halleux.
(CS 1762-1768/362)

1766, 7 juillet. « Jean toussaint parmentier du hour … déclare d’affecter … une prairie dite Glain joignant … desous à l’eau du Glain »
(CS 1762-1768/497)

1767, 24 novembre. « une fange dite au cul de la vanne, joignant … devant à Jean Biémont du dit Mont petite Halleux et derrière à l’eau de Glain »
(CS 1772-1774/97)

1779, 15 avril. « une prairie en lieu dit entre deux roches joignante d’un côté à la rivière de Glain et d’autre au bois dit hodinfosse »
(CS 1786-1788/213)

1777, 15 mai. « certaine prairie située en lieu dit Golonfatz joignant d’embas à la rivière de Glain »
(CS 1774-1778/213)

1778, 22 mai. « Jean Louis Piette de Vielsalm … déclarant céder … la prairie dite fourdonprez tenante du levant à l’eau de Glain »
(CS 1778-1780/85)

1780, 2 novembre. « certaine prairie masure scituée en lieu dit basse ville de Salmchâteau joindante … deseur au chemin, vers le levant à la rivière de Glain »
(CS 1780-1783/249)

1781, 10 mai. « la dite prairie gisante au finage du hourt tenant d’un côté au chemin du seigneur, de l’autre à la rivière de Glain »
(CS 1780-1783/290)

1782, 30 avril. « Guillaume Joseph Otte de Vielsalm lequel déclare vendre … certaine prairie située en lieu dit à la chapelle joindante … du couchant à l’eau du glain »
(CS 1780-1783/387)

1782, 21 mai. « certaine fange, dite fange moray située dessous le bois Lemaire joindante d’un côté à la rivière de glain »
(CS 1780-1783/404)

1783, 4 janvier. « Le sieur Jean Bernard Otte Mayeur … ont déclaré de vendre … la prairie leur appartenant gisante au village de hourt ban des Halleux … tenante … du bas à la rivière de Glain »
(CS 1783-1785/90)

1785, 29 mai. « Anne Marie Lejeune, veuve de Nicolas belvaux de Rencheux laquelle a déclaré avoir vendu … certaine prairie … connu sous le nom de prés au pont … joindant de l’autre côté à la rivière de glain »
(CS 1786-1788/80)

1785, 25 septembre. « Jean Louis Piette de Vielsalm … déclarent de recéder leur droit d’engagère de la dite prairie à fourdonprez joindante … du levant à l’eau de Glain »
(CS 1786-1788/81)

1786, 12 janvier. « un morceau de fange située en lieu dit la fange moray joindant d’un cotté à la roche dite roche du hourt … du couchant à la rivière de Glain »
(CS 1785-1786/249)

1786, 9 février. « Pierre Frederiche d’Ennal lequel déclare vendre … le prez dit Richardprez joindant … d’embas à l’eau de glain »
(CS 1788-1789/171)

1788, 26 juin. « Jean pierre abinet jeune homme de Grande halleux … a déclaré vendre … un prez masure situé en lieu dit glain joindant du levant à la rivière de ce nom »
(CS 1788/180)

1794, 31 mars. « un morceau de fange masure, situé au fumage de Vielsalm, en lieu dit golonfatz joindant … d’en bas à la rivière de Glain »
(CS 1794/107)

1794, 23 juin. « certaine prairie masure, située en lieu dit à la chapelle finage de Vielsalm, tenant … du couchant à l’eau de Glain »
(CS 1794/206)

An VI, 8 floréal (27 avril 1798), le relevé des biens fonciers des habitants de Salmchâteau mentionne :
- « un pré à la fosse de glin » ( Baptiste LAPLUME)
- « un pré dit entre deux eaux du levant à l’eau de glain » (aux héritiers Jean Henri le BEGUE)
- « dessous la hairongue joindant l’eau de glain fange » (aux héritiers Barthelemi ANDRIANNE)
- « un champ au pont des perches du levant à l’eau de glain » (à François MAGARD)
(A.E.L. Lierneux, 114)

An X, 25 prairial. « traversant le chemin du petit halleux à Salm et continuant … jusqu’à une borne fixée sur le bord de la rivière du glein, de là traversant la rivière ».
(A.E.L. F.F., liasse 126, extrait du procès-verbal de reconnaissance des limites de la commune de Vielsalm)

An X, 4 thermidor. « … nous avons trouvé au point de jonction des rivières de Glein et d’Emblève … montant le cours de la rivière de glein jusqu’au bois de la Rochelinval … suivant encore ce chemin jusqu’à la rivière de glein … ».
(A.E.L. F.F., liasse 126, extrait du procès-verbal de reconnaissance des limites de la commune de Wanne)

1805, 28 avril. « le pont situé sur l’eau de Glain entre Vielsalm et Rencheux est en partie croulé … »
(A.C. Vielsalm, Registre aux délibérations du Conseil municipal de Vielsalm)

1809, 2 février. « Laurent Lekeu cultivateur à Petit-Halleux … vend … certaine prairie dite fange du Hour tenant du levant à la rivière de Glain »
(A.E.S.T.H. Notariat MARTHOZ, Vielsalm, 1809, n°28)

1809, 7 mars. « Laurent Honvlez d’Ennal … a déclaré de vendre … certain terrain en la dite commune nommé richapré … joignant du levant à la rivière de Glain »
(AESTH. Notariat MARTHOZ, Vielsalm, 1809, n°63)

1809, 23 octobre. « un pont sur ka rivière de Glain qui abrégeait le chemin de plusieurs villages à Vielsalm ayant été entraîné … »
(A.E.L. F.F., liasse 796, Lettre de Pierre-Antoine PONCIN, de Vielsalm)

1823, 9 décembre. « il ne lui avoit été permis » [à Lambert TIGNY de Salmchâteau] « de détruire … la digue en pierres laquelle servoit de tems immémorial pour amener les eaux de la rivière dite de Glain »
(A.E.S.T.H., J.P. Vielsalm, 1823, n°100)

1824, 28 mars. « une prairie située en lieu dit prés Close tenant du couchant à la rivière de Glain »
(R.P. Salmchâteau)

1826, 15 juillet. Vente, par Antoine MIGNON, de Hourt, de « un pré situé en lieu dit grand pré lequel joint … à la rivière dite Glain »
(A.E.S.T.H., Notariat DENIS, Vielsalm, 1826)

1838, Jean NICOLAS, de Grand-Halleux, achète « une pièce de prairie … située au territoire du dit petit Halleux tenant du levant à l’eau dite de Glain »
(A.E.S.T.H., Notariat DENIS, Vielsalm, 1838)

1839, 4 octobre. Extraits de l’acte de partage des biens OTTE, à Vielsalm (Not. DENIS) :
- « le moulin de Vielsalm, avec la pature y joignant … l’ensemble tenant du midi à la rivière de glain ».
- « un petit pré en lieu dit fourdon pré … tenant du midi et levant à la rivière dite glain ».
- « un petit pré en lieu dit au pont, tenant du levant à l’eau de glain ».
- « la première portion du bois Lemaire tenant à la rivière de glain ».

1840, 27 juillet. « Vu la demande de la dame Vve Lebaron … tendant à obtenir l’autorisation d’établir une scierie de bois sur sa propriété au lieu dit le Moulin de Vielsalm pour être mue par eau et alimenté par la rivière de Glain »
(A.C. Vielsalm, Registre aux délibérations du Conseil communal de Vielsalm)

1843, 15 janvier. « Charles-Joseph Otte de Vielsalm … donne à titre de bail à loyer, un moulin à farine, mu par l’eau, dit moulin de Salmchâteau, sis sur le ruisseau dit eau de glain »
(A.E.S.T.H., Notariat DENIS, Vielsalm, 1843, n°18)

1863. « Le moulin et la scierie de Vielsalm … Etablie sur la rivière de Glain, cette usine jouit d’un moteur hydrauliqe d’une grande puissance »
(Annonce de Stavelot, 2 mars 1863, annonce de la vente du moulin de Vielsalm, Not. DENIS)


2. Textes d’auteurs.

1741, BERTHOLET Jean, Histoire ecclésiastique et civile du duché de Luxembourg et comté de Chiny, T. I, p.28 :
« L’Emblève entre par Aywaille dans l’Ourt, la Glaine par Salm dans l’Amblève ».

PIERRET, notaire luxembourgeois mort en 1737, parle de Salmchâteau en ces termes :
« un petit village que l’on nomme la Nouvelle Salm, séparée du château par la petite rivière de Glaine »
(Cité par TANDEL, Les communes luxembourgeoises, 1891, t. IV, p.650)

1828. COURTOIS Richard, Recherches sur la statistique physique agricole et médicale de la province de Liège, t.I, p.120 :
« L’Amblève … passe à Stavelot et se dirige un peu au sud vers les Trois-Ponts où elle reçoit sur la rive gauche le Glain ». Puis, en note 1 : « Le Glain passe à Grand-Halleux… ».

1848. de NOUE Arsène, Etudes historiques sur l’ancien pays de Stavelot-Malmedy, p.472 : « Trois-Ponts où elle [l’Amblève] rencontre le Glain ».

1855. GRANDGAGNAGE C., Mémoire sur les anciens noms de lieux dans la Belgique orientale, p.17 : « Selon M. de Noue, l »Alsena est l’Enalle … et le Glanis ou Glanus, l’Albe ; mais il est évident que ce dernier est le Glain, qui se jette dans l’Amblève à Trois-Ponts ».

1866. FAHNE de ROLAND A., Geshichte der Grafen, jetzigen Fürsten zu Salm-Reifferscheid …, Köln, p.38 : « Die Grafschaft Salm in den Ardennen … werd von der Glain durchströmt ».


3. cartes et dessins.

1728. La carte des limites mérovingiennes de l’Abbaye de Stavelot, dessinée par RODERIQUE (publiée par la revue « Folklore Stavelot-Malmedy-Saint-Vith », 1968, p.32) indique la rivière sous le nom de « Glanis Albe ».

Vers 1775, carte de FERRARIS. Depuis le confluent avec la Ronce, jusqu’à la commune actuelle de Grand-Halleux, la carte mentionne : Glain et Glain riv.

Un petit dessin, annexé au procès-verbal de délimitation de la commune de Vielsalm de l’an X (A.E.L., F.F., liasse 126), indique la rivière sous le nom de : « rivière de Glain ».

1844. L’Atlas des communications vicinales de la commune de Vielsalm, donne à la rivière, sur son cours dans la commune, deux fois le nom de Glain (A.C. Vielsalm)


4. Toponymes.

Noms de lieux situés près de la rivière de Glain, en aval de Vielsalm ; les archives mentionnent ces noms, encore repris par le langage actuel :

- En aval de Rencheux : « fanges de Glain ».
- En aval de Grand-Halleux : « en lieu dit glain ».
- Près de Trois-Ponts : « pont de glain ».

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Quelques précisions sur la chapelle St-Roch à Arbrefontaine

Dans une de ses chroniques, parues dans le journal publicitaire « Ourthe-Amblève », OURTHAM alias Charles PIERARD (+ 1973) signalait : « La...