samedi 1 août 2009

Une pierre tombale d’un comte de Salm.

(publié dans l’Avenir du Luxembourg, le 4 avril 1953)

Les ouvriers qui travaillent au déblaiement des ruines de l’église de Vielsalm ont tiré des fondations de l’emplacement de l’ancien chœur une immense pierre tombale mesurant plus de deux mètres de long et à peu près 1 mètre 50 de large. Sur la surface, dans l’encadrement de motifs ornementaux, probablement du XVe ou du XVIe siècle, ont été burinés trois personnages. Au centre, un cavalier en armes, grandeur humaine avec, à ses pieds un grand écusson orné des deux saumons. Dans la partie supérieure de la pierre, de chaque côté de la tête du grand gisant, deux petits personnages, que certains croient des anges et qui sont plutôt deux enfants du comte ; tous deux portent, en effet, à leurs pieds un petit écusson avec les deux saumons.
Vendredi après-midi, la pelle mécanique dégageait des fondations près du chœur, le squelette d’un cheval et deux crânes humains.
La pierre tombale des comtes de Salm a été transportée dans la cour de l’école libre. Certains prétendent qu’à l’endroit du visage et des mains, se trouvaient des mosaïques, qui auraient été enlevés, ou une matière très friable qui n’aurait pas résisté à l’enfouissement.
Il est bon de se rappeler que la femme de Jean VI fut la dernière de la famille à être enterrée dans l’église de Vielsalm, en 1474 ; son mari se fit enterrer à Cologne en 1475. Les comtesses de Salm mirent au monde des enfants à Vielsalm jusqu’en 1545. Le dernier des comtes né ainsi serait Werner, fils de Jean IV de Salm. À partir de cette date, il n’y a plus de trace de résidence de la famille comtale à Vielsalm.
Sur la pierre tombale découverte, on ne lit aucune description.

(Anonyme)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Quelques précisions sur la chapelle St-Roch à Arbrefontaine

Dans une de ses chroniques, parues dans le journal publicitaire « Ourthe-Amblève », OURTHAM alias Charles PIERARD (+ 1973) signalait : « La...