mardi 22 septembre 2009

L’ église de Vielsalm.

(publié le 14 septembre 1978)

Plusieurs édifices successifs au même endroit ont servi d’église à Vielsalm. Combien et de quelle durée, on ne sait.
À cet égard il faut regretter qu’en 1953, lors de la démolition de l’édifice, des fouilles n’aient pas été entreprises pour découvrir des vestiges des bâtiments antérieurs.

Après plusieurs autres, une reconstruction de l’église doit avoir eu lieu au début du XVIe siècle.

Deux siècles plus tard, le bâtiment était en fort mauvais état.
En 1715, le comte de Salm fit procéder à sa réédification complète, et il accorda pour ce travail un subside important ; les paroissiens, eux, fournirent beaucoup de main d’œuvre et de voiturages.
En 1877, on reconstruisit la tour, en agrandissant un peu l’édifice ; celui-ci a été remplacé complètement en 1953.





Le 10 mai 1940, à 6 h. du matin, une mine de 1 950 kg. de poudre, placée par l’armée belge au pied de la tour de l’église, explosait ; elle provoqua de très graves dégâts à l’édifice. Le lendemain, l’armée allemande, aux fins de combler l’excavation de la route, fit s’effondrer la tour.

Fin 1944, le retour offensif de la bataille des Ardennes acheva de ruiner complètement l’édifice.

Ainsi, à partir de mai 1940, il ne fut plus possible d’y célébrer les offices religieux, et il fallut attendre des temps meilleurs pour la reconstruction. La vie paroissiale occupa alors, durant plusieurs années, la salle de fêtes du Cercle catholique ; puis, à partir de 1945 jusqu’à 1956, une construction en bois dans le jardin de l’école Saint-Joseph.

Voici maintenant quelques détails relatifs à l’église de Vielsalm reconstruite en 1953.

Architecte : Victor DEGAND.
Entrepreneurs : Léonard LECOQ et fils, de Waimes.
Premier coup de pioche officiel ; par le bourgmestre MASSOZ, le 10 mars 1953.
Bénédiction et pose de la première pierre, par Mgr CHARUE, évêque de Namur : 30 septembre 1953.

Pose de la croix et du coq sur la flèche du clocher : 16 octobre 1954.





Le 8 juillet 1956, à l’occasion des cérémonies de la profession de foi des enfants, messe dans la nouvelle église, mais à titre exceptionnel.
L’ouverture définitive aux exercices du culte n’a eu lieu que le 23 septembre 1956, fête de Saint-Lambert.
Dimensions de l’édifice : longueur extérieure, 55 m. ; hauteur de la tour, 50 m., sans la croix ; largeur de la nef centrale, 11 m. ; la croix du clocher, 6 m.

Gaston REMACLE

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Quelques précisions sur la chapelle St-Roch à Arbrefontaine

Dans une de ses chroniques, parues dans le journal publicitaire « Ourthe-Amblève », OURTHAM alias Charles PIERARD (+ 1973) signalait : « La...