mercredi 21 octobre 2009

Mayeurs de Laloux.

«Colard de Courty » (Courtil). Cité le 15 juin 1377, à propos d'une
donation faite par devant les hommes de fief et les échevins du comté.

(J. VANNERUS, Les comtes…, II/143, aux AELUX)

« Collet Hubert », de Ville-du-Bois, cité dans un record de 1481.


Gérard, de Priesmont. Cité le 18 octobre 1547, et comme âgé de 60 ans.

« Jehan Pyrard» (Jean PIRARD), de Halconreux. Signalé comme échevin le 14 octobre 1547 et âgé de 45 ans. Cité comme mayeur en 1556 à propos d'un procès de sorcellerie, au dénombrement de 1561 et le 18 novembre 1561 dans un record de justice à propos de la cession des ruines du vieux château de Vielsalm.

Servais, de Halconreux. Cité comme mayeur le 25 avril 1565 et en 1575.

Thomas SCHEFFE, de Bêche. Cité comme mayeur en 1589, le 2 février 1590 et le 11 juin 1594. A cessé ses fonctions peu après cette dernière date, bien que son
décès n'ait eu lieu qu'après le 2 juin 1614. Un différend sérieux a dû surgir entre lui et les villages de Laloux, car, les 10 et 13 septembre 1601, les délégués de ces villages désignèrent, par devant la Justice de Laloux, leurs représentants et défenseurs pour agir en leur nom devant le Conseil provincial de Malines, « contre les prétentes et exactions » de Thomas SCHEFFE.
(CS, 1597-1603/236 vo et 237)

Pierre GILLET, de Vielsalm. Il s'agit de «Pierre fils Giellet le meusnier de la vieille Saulme », âgé de 25 ans en novembre 1571, et donc né en 1546 ou 1545. Le dit « Giellet » est le meunier à qui fut cédé héréditablement en fief, le 9 septembre 1560, l'emplacement du vieux château de Vielsalm avec ses abords. Pierre son fils, meunier également, est constamment désigné sous le nom de « Pierre GILLET ». Il avait épousé Maron (Marie), fille de Henri WIROTTE de Priesmont, haut-forestier du comté de Salm. Pierre Gillet est cité comme échevin en 1584, 1590 et le 28 mai 1595. Comme mayeur, le 30 janvier 1596 et encore le 11 juin 1609. Il est décédé avant le 9 mars 1612.

Jean PIERRE, de Vielsalm. Les archives indiquent clairement qu'il est bien «Jean, fils à Pierre gillet mayeur de Laloux », qui précède. Après la mort de son père, il est désigné généralement sous le nom de «Jean PIERRE ». Voici, par exemple, un texte : « ... est comparu en personne Maron relicte de feu Pierre Gillet en son vivant mayeur de ce lieu, laquelle assistée de Jean Pierre mayeur, son fils » (9-3-1612). Jean PIERRE avait épousé Catherine, fille de Jean BIEVER et Elsquinne (Jean BIEVER, officier du comté de Salm). Il est cité comme mayeur le 9 mars 1612 et le 3 août 1629. Est décédé avant le 21 février 1631.

Jean PIERRE. Fils du précédent. Cité comme mayeur le 10 janvier 1639 et le 28 février 1645. Après cette date, il ne figure plus comme mayeur, mais il s'identifie avec Jean PIERRE, cité maintes fois comme receveur du comté, déjà le 11 mars 1646, et le 3 juin 1660. Est décédé avant le 20 septembre 1661. Il avait épousé Claudine DEUMER, d'Ourthe. Il est signalé le 12 novembre 1666, après son décès, sous le nom de « Jean PIERREZ ».

Herman-Théodore HARDINGH, ou HERDING. Est cité le 25 mars 1647 : « D. Hermanno herdeingin Wesfalienses praetor de Laloux », comme parrain au baptême de Herman fils de Léonard le HOURY de Vielsalm. Est déjà parrain à Vielsalm le 24 juin 1646. Cité comme maïeur également à l'acte de son mariage à Liège Saint-Servais, le 11 août 1648, avec Catherine POTESTA de Malmedy. Décédé avant le 7 juin 1649, date du baptême de sa fille Madeleine, à Malmedy. Son nom est étranger au pays de Salm.

Après H.T. HARDINGH, les fonctions mayorales de Laloux ont vraisemblablement été exercées par intérim, puisque nous trouvons, le 14 juillet 1652, un « lieutenant mayeur », en la personne de Mathieu WIROTTE, de Priesmont, prévôt du comté.

Salentin ou Jean Salentin PIERET. Fils de Jean PIERRE, mayeur précité, et de
Catherine BIEVER. Epousa, le 12 septembre 1652, Catherine EISDEN, fille du haut-officier du comté. Est cité comme mayeur du 12 mai 1655 à son décès le 13 juin 1669. Voici le texte de l'acte de son décès : « le 13° est décedez le Sr Jean Salentin pieret mayeur de Saline environ les onze heures du matin ». C'est le dernier mayeur propre à Laloux ; à partir des environs de 1649, il exercera les fonctions mayorales pour tout le comté. Il est désigné dans les documents sous les dénominations suivantes : « Salentini », ou « Salentini PIERET », ou « Salentini PETRI », ou Salentini joannis PETRI », ou « Jean Salentin PIERRE », ou «Jean Salentin PIERET ».

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Quelques précisions sur la chapelle St-Roch à Arbrefontaine

Dans une de ses chroniques, parues dans le journal publicitaire « Ourthe-Amblève », OURTHAM alias Charles PIERARD (+ 1973) signalait : « La...