lundi 21 février 2011

Organe de Vielsalm

( Dimanche 16 janvier 1887, deuxième année, n°3.)

CONSEIL COMMUNAL DE VIELSALM.


Le Conseil était convoqué pour le jeudi 13 janvier 1887, à 2 ½ heures de relevée.
Objets figurant à l’ordre du jour :
1° Approbation du procès-verbal de la séance du 27 décembre 1886 ;
2° Communication de la correspondance ;
3° Communication de l’arrêté de la Députation permanente qui maintient celui de M. le gouverneur suspendant l’exécution de la délibération du Conseil du 27 décembre, relativement à la nomination de M. J.J. Bruyère aux fonctions de membre du Bureau de bienfaisance ;
4° Communication du procès-verbal de vérification de la caisse, 4e trimestre 1886 ;
5° Tous les objets ajournés et portés sur les lettres des 14 et 21 décembre.
L’abondance des matières nous oblige à postposer le compte-rendu de cette séance.


On nous écrit de Houffalize :


L’Echo de la Salm essaie, dans son numéro de dimanche dernier, de donner une réponse à notre article paru le 23 décembre dans l’Organe de Vielsalm, au sujet de l’hospice de Houffalize. Cette réponse un peu plus mal torchée que l’article du 5 décembre paru dans ses colonnes, répète exactement la même chose, soutient la même idée biscornue, savoir :
Que c’est à l’attitude énergique des libéraux de la Députation que les pauvres de Houffalize seront redevables d’un hospice !
Dites-nous donc, Echo, les tours de force opérés par ces bons libéraux de la Députation pour doter les pauvres de la ville de cet établissement de bienfaisance ! Vous affirmez la gratuitement des prétentions qui ont sans doute besoin de quelques preuves. Je vous citais dernièrement les personnes à qui les pauvres de Houffalize devront le bienfait de l’hospice. Pourriez-vous me prouver le contraire ? Gageons que vous ne pourriez en dire autant de vos bons libéraux de la Députation.
Pour finir, permettez que je vous pose cette petite question : Ne serait-ce pas, par hasard, quelque libéral de la Députation qui aurait écrit, dans un but intéressé sans doute, votre article du 5 décembre ?
Réponse, s’il vous plaît.


COMPTE-RENDU de l’assemblée générale de la Société de secours mutuels LA FRATERNITE DE VIELSALM, du 9 janvier 1887.

Le bureau était composé de MM. H.J. Piront, président ; P.J. Bontemps, vice-président ; J.L. Louis, H.J. Nicolay, Constant Delsemme, administrateurs, tous membres effectifs, et Gillet, secrétaire, membre honoraire.
Les membres réunis étaient au nombre de 65.
On remarquait au premier rang de l’assemblée MM. Le baron de Jacquier de Rosée, conseiller provincial, et le vicomte Demanet de Biesme, rentier à Vielsalm, membres protecteurs.
M. Gillet, secrétaire, procède à l’appel nominal et remet à chacun des membres répondant une carte de membre effectif.
M. Piront, président, déclare la séance ouverte et accorde la parole à M. le secrétaire pour donner lecture d’une lettre de M. le commissaire d’arrondissement de Bastogne et du rapport de la Commission permanente des Sociétés de secours mutuels du royaume sur l’examen des statuts du royaume sur l’examen des statuts de la Société La Fraternité établie à Vielsalm, en instance pour obtenir la reconnaissance légale, et qui propose quelques modifications aux statuts arrêtés en assemblée générale le 18 juillet 1886.
L’assemblée générale, à l’unanimité des membres présents, adopte sans observations les modifications proposées par la Commission sus-nommée, celles-ci étant avantageuses à la Société.
Il est ensuite procédé à la nomination par scrutin secret de deux membres administrateurs en remplacement de MM. J. Hens et H.J. Evrard, démissionnaires.
M. Joseph Freyens, de Ville-du-Bois, obtient 58 suffrages.
M. Louis Cola, de Bèche, obtient 57 suffrages.
M. V. Pierre obtient 1 suffrage.
M. J.B. Louis obtient 1 suffrage.
Cinq bulletins blancs nt été trouvés dans l’urne.

En conséquence, MM. Jos. Freyens et Louis Cola sont proclamés membres administrateurs.
Les membres effectuent ensuite le paiement des cotisations arriérées et de janvier.
La séance est levée à 3 ½ heures de relevée.
Pendant cette réunion, la cordialité n’a cessé de régner parmi les membres de différentes conditions, tous étaient heureux de se retrouver.
La situation de la Société est des plus brillantes et cette œuvre de bienfaisance est des plus prospère, grâce à l’intervention de Messieurs les membres protecteurs, qui ont si bien compris le but de l’institution. Honneur donc à ceux-ci et remerciements au nom de la Commission et des braves membres effectifs.
La Société se compose de :
25 membres protecteurs,
1 ,, honoraire,
82 ,, effectifs.
118


Milice. Levée de 1887.
EXEMPTIONS ET DISPENSES.
COMMISSIONS CANTONALES

MM. les commissaires d’arrondissement de Bastogne et de Marche ont fixé comme suit la réunion des membres de chacune des Commissions qu’ils sont appelés à présider :
Arrondissement de Bastogne.
8e canton, à Bastogne, le lundi 21 février, à 10 heures du matin.
9e canton, à Fauvillers, le mardi 22 février, à midi.
10e canton, à Houffalize, le jeudi 24 février, à 2 heures de relevée.
11e canton, à Sibret, le lundi 28 février, à 10 heures du matin.
12e canton, à Vielsalm, le mardi 1er mars, à 10 heures du matin.
Arrondissement de Marche.
13e canton, à Barvaux, le samedi 26 février, à 1 heure de relevée.
15e canton, à Marche, le lundi 28 février, à 10 heures du matin.
14e canton, à Laroche, le jeudi 3 mars, à 10 heures du matin.

FIXATION DES SESSIONS DES CONSEILS.
M. le gouverneur de la province de Luxembourg a fixé les sessions des Conseils de milice comme suit, chaque séance à dix heures du matin :
Bastogne, 8e canton, à Bastogne, en la salle de la justice de paix, le lundi 14 mars.
Fauvillers, 9e canton, et Sibret, 11e canton, idem, le mardi 15 mars.
Houffalize, 10e canton, idem, le mercredi 16 mars.
Vielsalm, 12e canton, idem, le jeudi 17 mars.
Barvaux, 13e canton, à Marche, à l’Hôtel-de-ville, le lundi 14 mars.
Laroche, 14e canton, idem, le mardi 15 mars.
Marche, 15e canton, idem, le mercredi 16 mars.


Faits divers.
Foires de la semaine. Provinces de Luxembourg, Liège, Namur et Grand-Duché.
Lundi 17, Bastogne, Marche.
Mardi 18, Neufchâteau, Vielsalm, Ettelbruck (Grand-Duché).
Mercredi 19, Stavelot.
Vendredi 21, Florennes.


ETAT-CIVIL DE VIELSALM
Du 5 au 12 janvier.

NAISSANCE : Julienne, fille de Louis-Jos. Colla, ouvrier ardoisier, et de Catherine-Thérèse Léonard, ménagère à Bèche.

DECES : Marguerite-Victorine Bruyère, âgée de 44 ans, ménagère, épouse de Jean-Joseph Archambeau, de Comté.


Annonces :
Bernard WILMÈS A SALMCHATEAU
Représentant de commerce pour la maison A. Guillaume-Leclercq, rue Méan, 25, Liège.
Vins, Liqueurs & Denrées coloniales.
Vente par abonnement ou au comptant pour la maison Nicolas Stard, de Bruxelles.
Toiles, Draps & Tissus.
____

LES Fermiers Belges Réunis. Société anonyme d’assurance CONTRE LA Mortalité du Bétail et des Chevaux.
Capital social : 150,000 fr.
Qui sera porté à deux millions de fr.
Assurances des animaux appartenant aux espèces bovines et chevalines employés à l’agriculture.
La Société paie immédiatement ses sinistres, ce qui permet au cultivateur de remplacer ses animaux sans perte de temps ni d’argent.
Pour tous renseignements s’adresser à M. Lemaire-Elisé, à Vielsalm, agent principal de la Compagnie.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Quelques précisions sur la chapelle St-Roch à Arbrefontaine

Dans une de ses chroniques, parues dans le journal publicitaire « Ourthe-Amblève », OURTHAM alias Charles PIERARD (+ 1973) signalait : « La...