jeudi 20 juin 2013

Dans l'Organe de Vielsalm, il y a bien longtemps




Dans l’Organe du 15 mai 1910 : la fête du bienheureux patron de la localité, saint Gengoux, est de retour : la fête profane ne cesse de gagner en réjouissances et en attractions mais le culte  se perd de plus en plus. Ses plus fervents adeptes d’autrefois, les tiges qui nous venaient d’outre-Poteau, le délaissent. Ceci n’est pas de nature à faire revenir saint Gengoux de la lamentable opinion qu’il s’était faite des hommes et surtout des femmes de la localité. Il est donc heureux que la voix de la conscience des uns et des autres soit étouffée par les orchestrions des forains installés dans nos rues.

La même édition annonce pour la prochaine fête à Salmchâteau l’ouverture du Grand Cinéma de la Salm, direction A.Arnold.

Quatre ans plus tard,  dans l’édition du 17 mai 1914 la teneur de l’article sur saint Gengoux de 1910 est reprise intégralement mais avec d’autres mots : la rengaine reste exactement la même.

L’Organe du 29 mai 1910 rapporte un terrible accident à Cierreux : un éboulement qui aura causé la mort de deux braves ouvriers s’est produit à la villa de M.Henry Delvaux, gouverneur de la province de Liège. Des travaux de modernisation avaient été confiés à l’architecte Hansenne de Spa mais l’eau manquant, une tranchée de deux cents mètres et profonde de six à sept mètres ainsi qu’un puits furent creusés. Un éboulement se produisit malheureusement au moment où deux ouvriers effectuaient une soudure au syphon. Tous les gros et longs efforts furent vains : ce sont deux cadavres que l’on parvint à extraire après des heures de travail.

Le même journal signale aussi qu’ un très gros orage s’est abattu sur la région et que la course cycliste « Circuit des Ardennes » organisée par le Vélo et MM. Crahay frères passera ce jour à Vielsalm. Une cinquantaine de coureurs sont inscrits.

Dans L’Organe du 14 mai 1911, on se demande où commence l’Ardenne [au singulier comme il se doit]. L’étranger qui chercherait à trouver l’Ardenne en Belgique en questionnant les habitants risquerait beaucoup d’être convaincu que l’Ardenne est une invention de géographe. En effet, une singulière pudeur fait nier à tout ardennais son origine. « C’est ici l’Ardenne ? ». « Non.na, c’est co one heûre pus long ! ». La vérité, c’est qu’on a fait aux ardennais une réputation injustifiée de balourdise et leur lenteur du langage provient tout simplement qu’ils considèrent la parole comme une chose très  grave et que l’on ne doit pas dépenser à l’aveuglette. Les ardennais qui craignent l’esprit  caustique des citadins et savent la réputation faite aux « âgneux » préfèrent renier tout simplement leur origine.

Les choses ont, heureusement, bien changé ! Ardennais et fiers de l’être !

Le 28 mai L’Organe annonce que le Tour de Belgique cycliste passera à Vielsalm le 1er juin et que le contrôle sera établi chez F. Evrard. Les coureurs devraient traverser la localité vers 12h20. ( En fait, dans l’édition suivante on apprend que ceux-ci avaient une demi-heure d’avance et que le vainqueur à Liège fut Vandenberg).
Par A.R. du 15 mai 1911, le Dr Lomry de Bovigny est nommé inspecteur d’hygiène pour la province du Luxembourg. Sa résidence est fixée à Libramont pour la question du tarif des déplacements mais le Dr Lomry est autorisé à demeurer à Bovigny où il pourra encore pratiquer la médecine.

Le 26 mai 1912, nouveau passage d’une course cycliste, la plus grande organisée à ce jour en Belgique : 450 km en une étape. Départ de Bruxelles à 11h du soir, Charleroi, Dinant, Bouillon, Laroche, Baraque de Fraiture, Vielsalm (ravitaillement chez F. Evrard), arrivée à Spa.
 A Salmchâteau, la gendarmerie a failli attraper deux braconniers mais l’un s’est enfui immédiatement, l’autre, appréhendé, s’est rebellé, a blessé un des gendarmes et a abandonné sa pipe, un fusil démontable et des cartouches et s’est enfui aussi. Le lendemain, après une visite domiciliaire et un alibi révélé faux, procès verbal pour braconnage, coups et blessures fut dressé à charge de cet homme. La police est sur bonne piste, femme aidant, pour connaître l’autre. L’état du gendarme est satisfaisant et malgré le formidable coup de crosse reçu il vaque, comme si de rien n’était, à ses occupations.

Quel courage et quelle conscience professionnelle !

                                                                                         Robert Nizet


1 commentaire:

  1. A propos de l'accident de Cierreux rapporté dans l’Organe du 29 mai 1910: les deux ouvriers, décédés le 21 mai, sont Noël Julien Alfred Legrand, 28 ans, né à Spa le 25 décembre 1881, et Jean Jules Sorté, 17 ans, né à Spa le 22 juin 1892, tous deux célibataires.

    RépondreSupprimer

Quelques précisions sur la chapelle St-Roch à Arbrefontaine

Dans une de ses chroniques, parues dans le journal publicitaire « Ourthe-Amblève », OURTHAM alias Charles PIERARD (+ 1973) signalait : « La...