jeudi 27 juin 2013

Dans l'Organe de Vielsalm, il y a bien longtemps

L’Organe de Vielsalm nous apprend :

Le 31 mai 1914 : Vincent  Cano, photographe à la gare, prévient que pour raisons familiales, il est forcé de quitter Vielsalm et qu’il ne pourra plus accepter de commandes après le lundi de la Pentecôte.

Le 24 mai 1908 :
 A Commanster, mardi vers 8h du matin, le feu s’est déclaré au domicile des demoiselles Tarchamps, débitantes, immeuble  appartenant aux époux Merget- Tibon. Il n’en reste que les murs.
 A Grand-Halleux, jeudi dernier vers 6h30 du soir, la nommée Josse Marianne, 57 ans, épouse Herman Hubert, cultivateur à Petit-Halleux, a été trouvée pendue dans une chambre à l’étage de son habitation. La malheureuse, malade depuis des années, a mis fin à ses jours à l’aide d’un tablier. L’attention des voisins  a été attirée par le bétail qui réclamait le repas du soir, le mari étant absent.

Le 23 mai 1909 : aujourd’hui à 3 heures, courses vélocypédiques au parc communal de Vielsalm. Les concurrents auront à effectuer le trajet Vielsalm-Grand-Halleux et retour et faire, pendant une heure, le circuit du vélodrome improvisé dans le parc.
Toujours pour les amateurs de cyclisme, on annonce le passage à Vielsalm  le 28 mai prochain du tour de Belgique. Départ à Namur et arrivée à Verviers.

Le 10 avril 1910 : La course inter-club organisée à Lierneux a vu 8 partants au départ, course très dure en raison du nombre de côtes. Oscar Massoz est arrivé premier avec 10 minutes d’avance sur le second Joseph Massoz. On le voit, le cyclisme était un sport fort pratiqué dans la région.

Notre police est sur les dents et s’efforce de mettre la main au collet du triste individu qui dimanche vers 8 h30 du soir s’était embusqué  à l’entrée de la propriété de Rosée et a agressé la femme Jeanpierre-Caillet de  Petit-Thier. La semaine suivante, malgré les infatigables recherches et l’audition d’une quarantaine de personnes, le mystère n’était pas éclairci.

Le 1er mai 1910 :
A Vielsalm, dimanche dernier, a eu lieu la manifestation d’adieu organisée à l’occasion du départ de M. Martilly, curé-doyen. [Tout le monde ne regrette pas celui-ci !]
-A Bovigny, on va réparer le pont mais, si la rumeur dit vrai, on veut lui conserver son grand défaut [non précisé].
- Un accident de chemin de fer : Jos. Brasseur de Vielsalm, le serre-frein du dépôt de Trois-Ponts se rendant au train pour y prendre son service a été atteint par un wagon vide lancé sur une voie de manœuvre. Transporté  à  l’hôpital de Stavelot il y est décédé le lendemain. Il y a trois mois à peine que la fille de la victime s’était noyée accidentellement dans la Salm.
- Le chien des époux Denis Colson, colporteurs à Vielsalm, a dû être abattu : il avait voulu mordre sa maîtresse et on suppose qu’il était atteint  de la rage.
Le 1er juin 1913 : jeudi dernier a eu lieu l’enterrement de Eugène Thonard. Une foule énorme le conduisait à sa dernière demeure. Il était le propriétaire de l’Hôtel Belle Vue, vice-président des Echos de la Salm et président de la société colombophile Le Ramier. Il n’avait que 31 ans et était l’époux de Léontine Jeunejean qui gérera seule leur réputé hôtel durant de longues années.
 Son frère Jean Thonard était décédé il y a peu de temps en pleine jeunesse également.

                                                                               
                                                                                  Robert NIZET

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Quelques précisions sur la chapelle St-Roch à Arbrefontaine

Dans une de ses chroniques, parues dans le journal publicitaire « Ourthe-Amblève », OURTHAM alias Charles PIERARD (+ 1973) signalait : « La...