jeudi 29 octobre 2015

Le serment d’allégeance du comte de Salm Henri VII au roi de France en 1383





Henri VII, comte de Salm de 1360 à 1415, fut le dernier comte de la seconde dynastie (maison de Salm-Vianden).

Le 23 mars 1373, il céda à l’archevêque de Trèves, avec faculté de rachat, les biens et droits qu’il possédait à Briedel sur la Moselle. Dans le même acte, le comte de Salm lui offrait également la possibilité de disposer de sa forteresse de Salm et de tous les autres châteaux qu’il possédait ou posséderait, à la condition expresse de ne pas s’en servir contre le duc de Luxembourg (suzerain du comte de Salm), ni contre les seigneurs de Schoonvorst, de Daum, de Broich, de Pittange et de Cronenbourg.

Le 25 mars 1383, Henri VII prêta le serment d’allégeance à Charles VI, roi de France de 1380 à 1422. À ma connaissance, cet acte n’a jamais été publié. Il est conservé aux Archives Nationales de Paris.

Il fut rédigé à Paris par le comte de Salm et dit en substance que le comte reconnaissait avoir prêté l’hommage au roi. Il lui avait promis de le servir contre tous, à l’exception de l’archevêque de Trèves, des ducs de Luxembourg et de Juliers, à qui il avait déjà prêté serment. Le comte déclarait que le roi, à raison de l’hommage, devait lui payer annuellement à Paris une rente viagère de 500 francs, à prélever sur son trésor.


RETRANSCRIPTION :


« Sachent tous que je Hanry conte de Sammes en ardenne cognois et confesse avoir fait hommage au Roy notre Sire et luy avoir promis et promet servir contre tout homme qui peuvent vivre et mourir, excepté l’arcevesque de trèves, les ducs de Luxembourg et de Julliers auquels j’ay auparavant fait hommage.
Parmy ce que le roy notre dit seigneur m’a donné et donne cinq cens francs de rente à ma vie à prandre chacun an sur son tresor à paris au termes acoustumez à paier les rentes à vie, si comme plus à plain puet apparoir par les livres du roy notre dit sur ce faicts et paree. Je luy jure et promet sur ma foy tenir les choses dessurdites et soubs telle obligation comme au cas appartient. Donné à paris soubs mon scel le xxve jour de mars l’an de grâce mil trois cens quatre vins et trois
».

Georges BENOIT




Détail du sceau de Philippine de Schoonvorst ,comtesse de Salm, épouse de Henri VII, 6-12-1378.

AGR, Chartes de Brabant, n° 5406











Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Quelques précisions sur la chapelle St-Roch à Arbrefontaine

Dans une de ses chroniques, parues dans le journal publicitaire « Ourthe-Amblève », OURTHAM alias Charles PIERARD (+ 1973) signalait : « La...