dimanche 26 juillet 2009

Chemins.

Les voies de l’âge du fer suivaient généralement les hauteurs et la ligne droite. Il est dès lors difficile de les distinguer de celles que l’on retrouvera au début des temps historiques.
Toutefois, à cause de leur proximité avec les traces de la vie celtique, signalons les suivantes :
  1. Le chemin en ligne droite, suivant toute la crête allant du refuge du Gros-Thier au passage de Quatre-Vents et plus loin ; de cet endroit, il pouvait rayonner dans plusieurs directions.
  2. Le chemin quittant en ligne droite le même camp de refuge, pour s’engager vers Bèche, Cierreux et plus loin ; à Bèche, s’y raccorde un autre chemin ayant franchi le Glain en amont de Salmchâteau, après avoir passé près des carrières du Persay, et être venu, par le Fond-de-Mirin.ne, de Provedroux et au-delà.
  3. Le chemin situé entre Courtil et Gouvy, et près duquel se trouvent les tertres funéraires. Il se dirige vers l’est par Audrange, et vient de l’ouest par Les Tailles et Pisserotte. Plusieurs diverticules s’en détachent.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Quelques précisions sur la chapelle St-Roch à Arbrefontaine

Dans une de ses chroniques, parues dans le journal publicitaire « Ourthe-Amblève », OURTHAM alias Charles PIERARD (+ 1973) signalait : « La...