jeudi 24 septembre 2009

Le haut-officier.

Les archives que nous avons consultées montrent, qu'en la deuxième moitié du XVIe siècle, le comte de Salm ne réside plus dans son comté, mais qu'il se fait remplacer par un haut-officier, dont les fonctions sont rémunérées par des appointements.

FAHNE signale que le comte Werner est né à Salm le 17 août 1545.

Toutefois, de tous nos comtes de la famille de REIFFERSCHEID, aucun n'est enterré à Salm, ni leur épouse sauf, à en croire FAHNE, l'épouse de Jean VI, Irmgard de WEVELINGHOVEN, décédée en 1474. La présence d'un haut-officier à Salm serait donc déjà réelle au début du XVIe siècle ou fin du XVe.

Avec le receveur, dont la dénomination indique suffisamment la fonction, le haut-officier avait la haute main sur toute l'administration civile et financière du comté.

Voici les noms des hauts-officiers que nous avons relevés :

- Jean von INGENHEIM, désigné le 26 octobre 1486 par l’archevêque de Trèves à qui le comté était engagé à ce moment.

- « Renier de polich » cité en 1548 à un record.

- « Guillaume del dick, seigneur de froidcourt », signalé en 1560 comme ayant été haut-officier un peu auparavant. Il était arrière-petit-fils de Jean VII de REIFFERSCHEID et d'une fille de Salm. Est enterré à La Gleize.

- Pierre BENDRUM, cité en 1565 et 1571. A exercé également les fonctions de receveur.

- Jean BIEVER, époux de Elsquinne (Elisabeth) FERBERIN. Cité en 1599 comme haut-officier et receveur. Habitait Vielsalm où sa maison fut brûlée par les Hollandais en 1636.

- Nicolas NIDRUM. Cité en 1607 et 1611 comme officier et receveur. Originaire du pays de Thommen.

- Balthazar «d'Elven ». Cité comme officier en 1620 et 1629.

- Gérard d'EYSDEN. Cité comme haut-officier le 5 mars 1641 et encore en 1652. Signalé également comme receveur le 6 février 1638. Epoux de Marie-Catherine HESTERMAN.

- Guillaume HALL. Epoux d'Agnès DEMERADT. Décédé le 27 janvier 1694. Voici l'acte de son décès: « Le 27 est décédé le Sr Wilheme Hal en son vivant officier du comté de Salme». Il est cité comme haut-officier, déjà le 7 décembre 1655 et jusqu'à son décès. Agnès, épouse de Guillaume HALL, décédée le 8 janvier 1664.

- Henri WIROTTE, ou WIROTIUS. Epoux de Anne Jacques SCHLONCK. Est décédé le 4 janvier 1732. Voici l'acte de son décès: « Le 4 est décédé le Sr Henry Wirotius jadis officier et admodiateur de ce comté ». Il est originaire de Priesmont et fils de Mathieu WIROTTE, prévôt du comté. Henri WIROTTE est signalé comme haut-officier en mai 1699 et jusqu'à 1715. Il a rempli également les fonctions de receveur.

- Eric-Adolphe FOCCART. Né le 19 décembre 1655. Fils de Jacques FOCCART, maître des gardes au château de Salm, et de Jeanne RUTH. Cette dernière est sœur de Jean RUTH, greffier de la Cour de Salm à ce moment. L'enfant eut comme parrain Jean RUTH, greffier, et il reçut le prénom du comte Eric-Adolphe, alors comte de Salm. Eric-Adolphe FOCCART épousa Hélène RAYMUNDI (née le 8-10-1659), de Vielsalm, petite-fille par sa mère Anne PIERRE ou PIERRET, de Jean PIERRE mayeur de Laloux puis receveur du comté. Il avait épousé en secondes noces, Marie-Catherine CANNART, veuve d’Antoine HORMAN, en son vivant officier de Brandebourg. Voici l'acte de son décès, le 25 août 1726 : « Le 25 août est décédé le Sr Erich Adolphe Foccart, offr. de ce comté de Salme ». Il est cité comme haut-officier en 1715 et à son décès.

- Eric-Adolphe RUTH. Né le 9 janvier 1693. Fils de Gérard RUTH, greffier de la Cour de Salm, et de Marie-Gertrude, fille de Guillaume HALL haut-officier. Filleul de Eric-Adolphe FOCCART précité. Il épousa, le 24 septembre 1738, à Vielsalm, Marguerite HONVELEZ († 31-1-1753), née le 17 mai 1703, à Vielsalm, petite-fille par sa mère Lucie WIROTTE de Mathieu WIROTTE prévôt du comté de Salm, et sœur de Gérard HONVELEZ, greffier de Salm ; Lucie WIROTTE est également la mère, d'un premier mariage, du jésuite et historien Jean BERTHOLET.
Eric-Adolphe RUTH est décédé le 2 mars 1762. Voici l'acte de son décès: « 2da obiit Dnus erich adolphus ruth ex vielsalm stapa comitatus Salmensis ».
Il est cité comme haut-officier le 29 novembre 1726 et jusqu'à son décès, donc pendant trente-cinq ans. Il est signalé également comme échevin en 1719 et 1720 ; comme receveur en 1726 et 1731 ; comme prévôt de 1745 à 1762. Habitait la maison devenue l'école Saint-Joseph à Vielsalm.

- Jean-Pierre KESLER. Est cité comme haut-officier le 1 octobre 1765 et le 12 septembre 1768. Originaire de Saint-Vith, mais résidait déjà au pays de Salm avant d'exercer les charges de haut-officier, puisqu'il est signalé comme procureur d'office en 1754 et 1759.

- François-Louis BAUJOZ. N'est pas originaire du pays de Salm. Epousa, le 1 mai 1760, à Vielsalm, Marie-Joseph HENNUY, de la paroisse de Bihain, fille de Jean-Guillaume HENNUY, receveur du comté de Salm. Il est cité comme haut-officier le 23 juillet 1771 et jusqu'à son décès, le 12 septembre 1779. Voici l'acte de son décès, à Vielsalm : « le 12 a deux heures et demi du matin est décédé Mons. François Louis Baujoz de Vielsalm juge des domaines de Sa Maj. haut officier du comté. L. Martiny, curé de Salm ».
Sa pierre tombale, armoriée, a été retrouvée en 1953 lors de la reconstruction de l’église actuelle de Vielsalm.

- de GRABLER. Cité comme haut-officier le 7 septembre 1782. Il n'était plus en fonction à la fin de 1782. En mai 1782, ses biens avaient été hypothéqués en faveur du comte Sigismond.

- Charles-Denis-Chrétien BAUJOZ. Originaire de Malines. Fils de Denis-François BAUJOZ, avocat au Grand Conseil de Malines. Il épousa, le 11 juin 1793, à Vielsalm, Jeanne-Elisabeth LAMBERTY (16-10-1776 -16-2- 1801), fille de Jean-Christophe LAMBERTY de Vielsalm et prévôt du comté.
Il était licencié es lois et lui-même avocat au Grand Conseil de Malines. Est signalé comme haut-officier en 1790 et 1794. A exercé également les fonctions de receveur jusqu'à octobre 1794. Entre le décès de François­Louis BAUJOZ et la désignation de Charles-Denis-Chrétien BAUJOZ comme haut-officier, le père de ce dernier a exercé les fonctions de Grand baillif et administrateur plénipotentiaire du comté de Salm, depuis le 13 septembre 1783.

- Jean-Jacques MARTHOZ. Originaire de Harzé-Aywaille. Notaire à Vielsalm. Epoux de Barbe SOLIVAUX. Cité comme haut-officier en 1794, 1795 et jusqu'à la fin du comté de Salm. Décédé à Aix-la-Chapelle le 11 août 1811 à 58 ans.


Ndlr:

Publié avec les corrections et ajouts de G. REMACLE.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Quelques précisions sur la chapelle St-Roch à Arbrefontaine

Dans une de ses chroniques, parues dans le journal publicitaire « Ourthe-Amblève », OURTHAM alias Charles PIERARD (+ 1973) signalait : « La...