dimanche 1 novembre 2009

À travers l’histoire régionale Vielsalm et ses environs, Les deux châteaux de Salm.

(Publié dans Reflets de Salm, le 12 octobre 1978)

La première demeure ou château des seigneurs qui prirent le nom de comtes de Salm, s’éleva vers l’an mille, à l’endroit situé en face de l’église actuelle de Vielsalm. Il n’en subsiste rien.

Toutefois, l’endroit a porté longtemps le nom de « vieux château ».

Un peu avant 1350, un seigneur de Salm abandonna ce château ou ce qui en restait, et il en bâtit un nouveau ; ce fut toutefois à un autre endroit, à environ 3 kilomètres en amont.
On peut encore maintenant en constater les ruines dominant le village de Salmchâteau.

Ce nouveau château, ce fut, dans le langage, une « nouvelle Salm », par rapport à l’ancienne que désormais on appela « la vieille Salm », expression devenue « Vielsalm ».

Au pied de la hauteur supportant le nouveau château, des demeures s’élevèrent peu à peu, constituant une partie du village appelé maintenant « Salmchâteau ».

Lors de la Révolution française et le régime qui s’ensuivit, les biens du comte de Salm furent confisqués en 1803. La propriété du château de Salm devint donc domaine de l’Etat, l’Etat français du moment. Celui-ci vendit le bien, château et 16 ha. De terres, le 12 novembre 1807, à Michel-Dieudonné SAUVEUR de Liège, pour la somme de 4 825 frs. Depuis lors, la place du château a fait l’objet de plusieurs ventes. Le propriétaire actuel est Mr. Pierre De BREMACKER.

Quant aux ruines du premier château, celui de Vielsalm, un comte de Salm les donna, en 1561, au meunier de Vielsalm dont le moulin était au pied du château ; ce meunier s’appelait « Gilles », et sa descendance en ligne directe subsiste toujours à l’heure actuelle, notamment en Autriche.



Gaston REMACLE

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Quelques précisions sur la chapelle St-Roch à Arbrefontaine

Dans une de ses chroniques, parues dans le journal publicitaire « Ourthe-Amblève », OURTHAM alias Charles PIERARD (+ 1973) signalait : « La...