dimanche 11 mai 2014

Choléra à Ville-du-Bois

Pour la plupart d’entre nous, le choléra évoque des images de camps de réfugiés en Afrique, de pays ravagés par la guerre ou par des catastrophes naturelles …
Pourtant au XIXème siècle, nos régions ont été traversées par plusieurs vagues d’épidémies de choléra ; c’est notamment le cas à Ville-du-Bois en 1849
A l’époque, un membre de la commission médicale provinciale se rendait sur place pour faire rapport au gouverneur de la province. Quant à elle, l’administration communale était tenue de rédiger régulièrement un bulletin de choléra.
L’épidémie débute le 28 septembre : la première victime est le garde champêtre Gengoux, âgé de 42 ans  « maladif depuis longtemps »
Le Docteur Henroz de Marche  qui rédige le rapport conclut que la cause est la malpropreté du village : « malpropreté qui ne doit être attribuée qu’à l’insouciance des habitants »
Cette remarque ne plait pas au bourgmestre de Vielsalm qui à son tour écrit au gouverneur : «  C’est à tort qu’on attribue l’origine de cette épidémie à l’excessive malpropreté des rues et des habitations comme on s’est plus à vous le dire avec exagération, attendu que les villages et communes voisines ne sont pas plus propres que Ville-du-bois et surtout que la classe en général des habitants de Ville-du-bois est une des plus aisée des environs. Je suis porté à croire que cette épidémie aurait été plutôt apportée par des voituriers et des marchands de Ville du bois qui se rendent régulièrement à Verviers et dans le pays de Liège ; le ménage de l’un deux a été atteint en premier » Le bourgmestre avait raison.
L’épidémie de choléra se termine le 20 octobre, elle aura touché 37 habitants (17 hommes et 20 femmes) on déplorera 4 décès.

Hugo PIERRARD

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Quelques précisions sur la chapelle St-Roch à Arbrefontaine

Dans une de ses chroniques, parues dans le journal publicitaire « Ourthe-Amblève », OURTHAM alias Charles PIERARD (+ 1973) signalait : « La...