samedi 30 mai 2015

Trois hôtels « de Belle-Vue » à Vielsalm (1/5)

L’Hôtel de Belle-Vue Lebaron

Le premier Hôtel de Belle-Vue se trouvait dans ce qu’on appelait la vieille maison ou Villa Mouton ou encore château Marnix de Sainte-Aldegonde situé sur l’emplacement occupé jusqu’au 15ème siècle par les Comtes de Salm et actuellement par le restaurant portant la dénomination à juste titre très controversée Les contes de Salme.
C’est donc dans ce vieux « château » que fut d’abord installé un hôtel par Joséphine Lebaron-Lebrun. Eugène Henrard prend ce bâtiment en location en 1857 puis l’achète un an plus tard alors qu’il porte déjà l’appellation « de Belle-Vue ». Mais, en 1864, Henrard devait de l’argent à Constant Offergeld, négociant de la localité,  et sa dette était garantie par l’hôtel.  Comme celle-ci ne fut pas remboursée, le bien fut mis en vente et acquis par Bertrand Beaupain, marchand tanneur et bourgmestre de Petit-Thier puis de Vielsalm. On ne sait si celui-ci occupa réellement l’immeuble.


L’Hôtel de Belle-Vue Thonard

Henrard traverse alors  la route et construit le nouvel « Hôtel de Belle-Vue »:  j’en possède la clef de voûte en schiste datée 1867 actuellement en dépôt au Musée de l’Histoire et de la Vie salmiennes. Rappelons qu’en 1844 est construite la nouvelle route qui comble la vallée entre le coteau de Priesmont et le promontoire du « château » et de l’église. Des remblais sont déversés le long de la route, créant ainsi un nouvel emplacement mis à profit par Henrard. On raconte que pour stabiliser ces remblais des troncs de chêne entiers y auraient été enfoncés verticalement.

Lucien Jottrand, auteur de l’article intitulé La vallée de la Salm  publié dans la Revue de Belgique en 1869 écrit: « …Après l’église, après le château de plaisance  restauré naguère sur l’emplacement de l’Hôtel de Belle-Vue, on remarque dans la petite ville le nouvel Hôtel de Belle-Vue, construit tout récemment vis-à-vis de ce château, de façon à ne laisser croire à aucune déchéance de l’établissement.… »

                                                                   
                                                                                                  Robert NIZET

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Quelques précisions sur la chapelle St-Roch à Arbrefontaine

Dans une de ses chroniques, parues dans le journal publicitaire « Ourthe-Amblève », OURTHAM alias Charles PIERARD (+ 1973) signalait : « La...